Nuitées
Sponsor
Langue
  • French
  • Nederlands
  • Russian
  • English

La vraie lutte entre les joueurs s’éclate

Paul Oudshoorn, 10 mei 2011.
Le troisième tour du championnat mondial du jeu de dames donnait à l’amateur tout ce qu’il désirait. Il est vrai que le moniteur où on pouvait suivre le match entre Meurs et Boomstra fut vite fermé pour le public car pendant cette partie rien de particulier se passait. Raison de plus pour le public de diriger l’attention dans la direction des parties plus intéressantes.

D’abord il y avait le match entre Mogiljanski et Georgiev. Hier l’Américain avait échappé de justesse contre Getmanski. Aujourd’hui il choisissait également pour une stratégie défensive et démolissante, mais d’une façon inattentive. Georgiev se servait des coups forts et positionnels et évitait ainsi un blanc-étoc. A partir de ce moment chaque déplacement améliorait sa situation. S’il avait pu continuer ce jeu pendant la situation finale Mogiljanski aurait put finir avec une remise. Pourtant la victoire était à Georgiev et la victoire était ajuste titre.

Alexander Georgiev

 

Alexander Schwarzman gagnait sa partie contre Artykow et son style était très beau. Le public s’étonnait parce que Artykow se servait d’un style dur et agressif. Ainsi il se retrouvait dans une situation dans laquelle le champion actuel est vraiment dangereux.

Schwarzman avait la possibilité de passer à l’attaque et il s’en servait avec plaisir. La pression pour son adversaire devenait trop grande et il remportait la victoire glorieusement.


La victoire de Gantwarg était très belle aussi. Avec les pions noirs il commençait avec sa ouverture préférée contre Mor Seck du Sénégal. Seck avait du mal à résoudre les problèmes qui se présentaient à lui et ses solutions étaient loin d’être efficaces. Gantwarg poussait son adversaire vers le bord du damier et isolait un pion avancé, Après sa position au centre devenait complètement prédominante. Une fois l’avantage établie, Gantwarg jouait avec une concentration ultime et finissait la phase technique impeccablement. Une victoire magnifique.

Vadim Virny eut une chance formidable contre Da Silva. On dirait que l’attaque, joué rigoureusement, menait le joueur allemand des pions blancs vers une position facile à gagner. Mais le Brésilien se battait de toutes ses forces et savait inventer des problèmes qui gênaient la victoire pour son adversaire. Pourtant la victoire pour Virny était toujours possible malgré un manque de temps énorme. Un coup spectaculaire l’aurait pu donner la victoire. Après cette possibilité ratée il devait se contenter avec une remise décevante.

Après, « la salle d’explication » se remplissait avec des participants, parlants six langues différentes.
A ce moment-là il fallait arrêter les explications. Pourtant, le public rentrait et était satisfait. 

 

Main Sponsor
Bannière
Sponsors
Bannière
Bannière
Bannière
Bannière
Bannière